Haute-Normandie

CorsiFlor

Les Marches fraternelles organisées à l’occasion du 70e anniversaire du Secours Catholique nous ont conduits dans les rues du Havre, le 21 août 2016 lors du traditionnel défilé de chars CorsiFlor.
« Pas sans toi » est le nom de baptême de notre char, qui a eu l’honneur de défiler aux côtés des plus grands et qui est dans la continuité de la fête des 70 ans du Secours Catholique [1]. Ce projet est né tout simplement d’un rêve… qui au début nous semblait irréalisable.

Corsiflor 2016, Le Havre.

publié en novembre 2016

Au fil du temps, l’idée de réaliser ce char a pris forme. Quelques bénévoles ont commencé à apprendre à confectionner les fleurs en papier de soie avec le comité des fêtes de la ville du Havre. Nous avons ensuite transmis ce savoir-faire dans nos accueils et à des résidents de la maison de retraite La Visitation, par l’intermédiaire d’étudiantes du lycée Jeanne-d’Arc qui avaient un stage à réaliser.

Un atelier a vu le jour le lundi après-midi rue Michelet : on y retrouvait des résidents de la Ligue Havraise (institution pour personnes handicapées), des migrants avec leur famille que nous avions rencontrés lors du voyage collectif, des accueillis et des bénévoles. Nous avons partagé le café, nos fous rires, nos histoires et aussi nos recettes de gâteaux comme le « Napoléon », excellente spécialité russe et arménienne.

Toutes ces petites fourmis, depuis le mois de janvier, se sont mises à l’ouvrage et 13 000 fleurs ont été réalisées. Il nous a fallu aussi trouver une voiture, du matériel et surtout un endroit pour mettre en œuvre notre création. Nous avons atterri dans le sous-sol de l’église Jeanne-d’Arc.

Nous n’avions aucune connaissance, aucune compétence. Nous avions tout simplement un plan griffonné sur un morceau de papier. Nous avons partagé nos idées et nous nous sommes mis à l’ouvrage.

Nous avons fait et refait : notre char commençait à prendre forme. Nous avons connu des moments de doute, de découragement. Notre équipe était devenue très soudée : grâce à cette nouvelle amitié, nous avons tenu bon même dans les moments les plus stressants.

Le 16 août au soir, nous posions la dernière fleur. Enfin, nous en avons vu le bout, mais tout n’était pas fini. Nouvelle difficulté : le comité des fêtes a demandé que notre char rejoigne les autres chars du CorsiFlor au hangar situé sur le port du Havre. Nous avons donc transporté le haut de notre gâteau sur une remorque. Pour la partie basse ce fut plus compliqué. Un arrêté préfectoral a été nécessaire et nous devions effectuer ce déplacement de nuit avec une escorte de police.

Dans la nuit du 18 août, à 4 heures du matin, notre char quittait le sous-sol de l’église sous une pluie battante. Une heure plus tard, il arrivait au hangar où monsieur Virmontois, président du comité des fêtes de Danton nous attendait. Ouf, malgré le stress tout s’est bien passé ! Le café chaud et les petites brioches étaient de circonstance.

Pari réussi

Le dimanche 21 août, c’est le grand jour. Le « Pas sans toi » est stationné au fond de la rue de Paris, prêt à partir pour le défilé. Que d’étonnement et de questions : pourquoi un char du Secours Catholique dans un défilé destiné aux quartiers de la ville ? Toute l’équipe était présente, toujours unie, vêtue de maillots du Secours Catholique. Elle a répondu avec joie à toutes ces interrogations.

Nous étions fiers et heureux de voir notre logo, le chiffre 70 entouré de ses étoiles de toutes les couleurs sur le haut du gâteau. Le « Pas sans toi » commence sa longue marche de trois heures. À ce moment-là seulement, nous savions que nous avions réussi notre pari.

Un grand merci à la paroisse Jeanne-d’Arc, à la menuiserie GNC, au Carrefour Market, au comité des fêtes de la ville du Havre ainsi qu’au comité Danton de nous avoir soutenus dans ce projet.

Merci à tous les acteurs pour le travail monstre qu’ils ont accompli.

Merci à tous ceux qui ont cru en la réalisation de ce char.

Pour l’équipe Secours Catholique du Havre,
Ghislaine

[1] En cette année 2016 le Secours Catholique fête ses 70 ans d’engagement, avec pour fil conducteur : « Pas à pas, mais pas sans toi ! »

Imprimer cette page

Faites un don en ligne