Haute-Normandie

Université d’été 2016 à Saint-Malo

Vingt jeunes ont représenté la délégation de Haute-Normandie du Secours Catholique-Caritas France lors de l’université d’été Young Caritas, qui s’est tenue à Saint-Malo du 25 au 28 août 2016. Ces jeunes participants étaient accompagnés par Françoise et Benoît.

À Saint-Malo lors de l'université d'été Young Caritas 2016.

publié en novembre 2016

Nous attendions de ce moment un temps de partage d’expériences, d’acquisition d’outils pour une meilleure compréhension de notre rôle au sein de Young Caritas, un temps de rencontre et de convivialité avec d’autres jeunes bénévoles comme nous. Nous avons été comblés !

Une trentaine d’ateliers de réflexion et d’information ont été proposés, dans diverses langues, autour des thèmes : « Migrants, et si c’était nous ? » et « vivre ensemble nos diversités culturelles et cultuelles ».

Nous avons également vécu des temps de prière, de célébrations religieuses (catholique comme musulmane), des sorties culturelles et une marche à la découverte du parcours d’un migrant en traversant symboliquement la légendaire baie du Mont-Saint-Michel. Lionel, qui participait pour la troisième fois à cette université d’été, apporte son témoignage : « J’ai aimé l’organisation de cette année, j’ai trouvé que c’était la meilleure de toutes les éditions. Je garde de beaux souvenirs du mont Saint-Michel (la nuit il est très beau, éclairé de toutes ses lumières), la traversée de la baie comme un migrant et les explications du guide. »

Lors de cette université d’été nous avons rencontré des jeunes bénévoles Caritas de divers pays et continents, ainsi que des personnes migrantes qui, par leurs témoignages, nous ont montré leur désir d’être reconnues comme personnes et non comme des « cas à gérer ». Gatien, qui a participé à la préparation de cette université dans l’équipe d’animation, nous dit : « J’ai été très heureux de rencontrer toutes ces personnes avec des parcours différents mais qui ont ce sens de la solidarité et du partage. Outre les multiples rencontres, je garde encore à l’esprit la traversée de la baie et la pièce “muette” de nos amis migrants de Calais. Bref, le monde a soif de solidarité, d’amour, d’empathie… Je suis vraiment content d’avoir vécu cette université d’été. » Chouahib nous a dit : « C’est fou, il y a plein d’autres musulmans comme moi bénévoles au Secours Catholique. » Et lui qui part finir ses études à Grenoble s’est empressé de rencontrer le responsable Caritas Isère pour pouvoir continuer son bénévolat !

La plupart de ces jeunes sont impatients de se remettre en action, riches des échanges d’expériences.

Florian

Imprimer cette page

Portfolio